Théorie‎ > ‎

Pilotage : l'atterrissage

1- La finale

- La finale consiste à réaliser une ligne droite permettant de stabiliser l'aile et de se préparer à l'atterrissage proprement dit.
- Elle nécessite, en général, une prise de vitesse afin de préparer un freinage efficace.
- En cas d'écart de trajectoire, il est conseillé de la corriger à la sellette pour ne pas modifier votre vitesse. 

2- L'arrondi

21 - définition

- l'arrondi consiste en une augmentation progressive de l'incidence pour assurer une trajectoire qui tangente le sol.
- L'arrondi se déclenche près du sol par une action progressive des commandes vers le bas en maîtrisant la trajectoire de descente.
- Un arrondi effectué brutalement peut engendrer une "ressource" aux conséquences fâcheuses : atterrissage brutal.

;o) La ressource est une remontée de l'aéronef en " chandelle ". Cette manœuvre est consécutive à une brusque augmentation d'incidence à vitesse élevée. 

N.B. : une voile ayant un bon rendement en ressource est une voile qui restitue une grande partie de l'altitude perdue. 

22 - effet du gradient sur l'arrondi

Gradient signifie " variation continue ". Il peut être croissant ou décroissant. C'est à différencier des turbulences (désorganisées) et des cisaillements (inversion de la direction du vent). A l'atterrissage, on a affaire en général à un gradient décroissant de face.

221 - Effet aérodynamique : La diminution du vent engendre une diminution de la vitesse air donc de la RFA : l'aile s'enfonce

;o) Si l'aile est stable, elle s'oppose à cette augmentation d'incidence en piquant transitoirement pour se retrouver plus bas à vitesse et incidence initiale.

222 - Effet cinématique : si le vent de face est de 40 km/h, en cas de fort gradient, la voile pénètre mieux donc la vitesse sol augmente. Ainsi, on a diminution de la finesse air et augmentation de la finesse sol

Selon la force du vent et l'importance et l'épaisseur du gradient, on dépasse ou non la cible.
Le dépassement de la cible se réalise lorsque
- le vent est fort
- le gradient est concentré (couche mince) 

3- Atterrissages particuliers 

- Aux oreilles : par vent fort, sur l'aire de décollage
- Au décollage : attention à l'effet venturi et aux zones sous le vent
- Vent de travers : freinage asymétrique éventuel et course adaptée
- Atterrissage en pente : freinage asymétrique
- Atterrissage dans un obstacle : freinage et protection du corps

Comments